Comment différencier un détecteur de fumée d'un détecteur de monoxyde de carbone ?

Le détecteur de monoxyde de carbone est une version différente du détecteur de fumée. La différence entre détecteur de fumée et monoxyde de carbone réside dans leur fonction. L’alarme fumée ou DAAF est utile pour détecter la fumée liée à une combustion de bois, de papier ou autres. L’alarme monoxyde de carbone, quant à elle, est efficace pour détecter un début d’incendie ou une fuite de CO.

Demandez des devis gratuits de pose d’alarme incendie

Détecteur de fumée et détecteur de monoxyde de carbone : les réglementations

Selon le code national du bâtiment, une maison en construction neuve ou en rénovation doit être équipée d’un ou de plusieurs détecteurs de fumée. Ce dispositif permet d’avertir les occupants en cas d’incendie. Le détecteur de fumée doit faire l’objet d’une certification par le Comité national malveillance incendie sécurité (CNMIS). C’est la preuve que le détecteur a été conçu conformément aux normes et a bien été vérifié.

Quant au détecteur de monoxyde de carbone, toujours selon le code national du bâtiment, son installation est obligatoire dans les maisons neuves équipées d’un appareil à combustion ou d’un garage intérieur. Il s’agit d’un gaz généré par combustion de bois, d’essence, de mazout ou autres. Le détecteur de fumée doit répondre à la norme européenne NF EN 14 604. Une certification doit donc apparaître sur l’emballage.

Devis gratuits et sans engagement de pose d’alarme incendie

Différence entre détecteur de fumée et détecteur de monoxyde de carbone

Les différences entre ces deux types de détecteurs se trouvent sur plusieurs niveaux.

Le fonctionnement

Le détecteur de fumée est le modèle représentatif de la protection et de la prévention contre les incendies. Le DAAF fonctionne grâce à un faisceau lumineux et un récepteur photoélectrique. Le détecteur de monoxyde de carbone est une variante du DAAF. Il permet de détecter une fuite de monoxyde de carbone. Quand le gaz pénètre dans le champ de détection du dispositif, une réaction chimique est générée. Un courant électrique sera alors produit pour déclencher l’alarme sonore.

L’emplacement

La loi impose la pose d’un détecteur de fumée par étage du logement. Il est préférable d’installer le boîtier sur le couloir desservant les chambres ou sur le palier. Par contre, il est déconseillé d’en installer dans la salle de bain, la buanderie et la cuisine. Par ailleurs, le monoxyde de carbone est presque de la même densité que l’air respirable. Il se répartit de manière uniforme en bas de la pièce. Les détecteurs de CO doivent alors être fixés à une hauteur d’environ 1,5 m. Il est conseillé d’installer l’alarme monoxyde de carbone près des sources potentielles de danger.

La durée de vie

En général, la durée de vie d’un détecteur de fumée est de 10 ans selon le type d’alimentation du détecteur. Quant au détecteur de monoxyde de carbone, il présente une durée de vie entre 7 à 10 ans. Les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone doivent être remplacés selon les délais indiqués dans les instructions du fabricant. Certains appareils produisent un signal de fin de vie pour avertir qu’il va bientôt cesser de fonctionner.

Recevez plusieurs devis de pose d’alarme incendie

Pourquoi installer un détecteur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone ?

L’objectif premier d’un détecteur de fumée est d’alerter, via un signal sonore puissant, les usagers de la présence de fumée. Cela est surtout important la nuit, quand le niveau de vigilance dans l’habitation est au plus bas. Il est à noter que le détecteur de fumée ne détecte pas le monoxyde de carbone. Il permet de réduire les risques d’incendie domestique. Le DAAF a l’avantage d’être interconnectable.

De son côté, le détecteur de monoxyde de carbone mesure la concentration de CO dans l’air de façon cohérente et continuellement dans une zone définie. Si vous disposez d’une cheminée en bois ou d’un four à gaz, ce détecteur est parfait pour la sécurité de votre maison.

Parmi ses avantages, on peut citer :

  • Un système moins cher,
  • Une installation facile,
  • La possibilité de trouver des appareils connectés,
  • Un système d’alerte optionnel,
  • Des normes européennes fiables.

Mieux vaut, par ailleurs, confier l’installation de ces équipements à un professionnel pour garantir le résultat.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *