Mur coupe feu

Caractéristique du mur coupe feu

Un mur coupe-feu est habituellement constitué d’une construction incombustible avec un degré de résistance au feu élevé. Il permet de séparer des bâtiments contigus dans le but d’éviter la propagation d’incendie. Cette cloison coupe-feu doit demeurer intacte structurellement pendant la période de temps assigné, notamment deux à quatre heures. La conception d’un mur coupe-feu est soumise à des réglementations strictes.

Demandez des devis d’installation de mur coupe feu gratuitement

Quel est le principe d’un mur coupe-feu ?

Un mur coupe-feu est fait pour délimiter une zone afin d’éviter que le feu n’atteigne l’ensemble d’un bâtiment. Tel est le cas pour les bâtiments qui reçoivent du monde ou des immeubles d’habitation collectifs. Dans ce dernier cas, une réglementation incendie est obligatoire. En effet, la construction de ces immeubles doit garantir une zone d’évacuation suffisamment résistante au feu d’incendie. Il s’agit notamment des couloirs et des escaliers.

Le rôle du mur coupe-feu est centré sur deux principaux points. Cela concerne aussi bien la réaction au feu que la résistance au feu. Certes, tout comme les détecteurs de fumée, les matériaux utilisés doivent être dotés d’un haut niveau de performance. Pour concevoir une cloison coupe-feu, il faut plusieurs ensembles alternatifs intelligents, à savoir :

  • Des panneaux de parois de puits de gypse,
  • Des panneaux de gypses de type C et X,
  • D’isolation en fibre de verre.

Les caractéristiques techniques d’un mur coupe-feu

Contrairement aux murs classiques, les murs coupe-feu possèdent des particularités propres selon la réglementation en vigueur.

La dimension et disposition d’un mur coupe-feu

Les parois coupe-feu doivent avoir les mêmes dimensions que la façade la plus haute d’un bâtiment ou autre construction contiguë. Aussi, elles doivent être dressées directement sous la dernière couche supérieure du toit ou alors jusqu’à la couche extérieure de la façade. Dans les ouvrages dotés d’une charge thermique élevée, les larges avant-toits doivent être intégrés dans la cloison coupe-feu. En outre, il arrive que les murs extérieurs constituent une encoignure. Dans ce cas, le mur coupe-feu doit être construit de façon à éviter la propagation du feu d’une façade à l’autre.

Résistance au feu et choix des matériaux

Les séparations coupe-feu à simple paroi avec une résistance au feu REI 180 doivent être conçues avec des matériaux de construction RF1. Pour les doubles parois avec la même résistance au feu, chaque paroi doit avoir une résistance au feu REI 90. En ce qui concerne les cloisons coupe-feu à doubles parois présentant une résistance REI 90, chacune d’entre elles doit avoir une résistance au feu REI 60. Enfin, dans le cas d’un mur coupe-feu à double paroi avec une résistance REI 60, il faut une résistance au feu REI 30 chacun.

La stabilité du mur coupe-feu

Les cloisons coupe-feu doivent impérativement être stables. En effet, celles-ci doivent résister en cas d’effondrement du pan de construction des bâtiments ou autres bâtis. Pour une double paroi, la stabilité est suffisante quand le mur coupe-feu correspondant est lié à la construction portante du bâtiment. Celle-ci doit offrir une résistance au feu nécessaire suivant les consignes de protection contre l’incendie. Pour finir, les piliers métalliques inclus dans les séparations coupe-feu doivent être insensibles aux effets de l’incendie.

Demandez des devis d’installation de mur coupe feu gratuitement

Quelle est la réglementation sur les murs coupe-feu ?

La norme française NF P 92-507 classe les matériaux selon leur réaction au feu. Cette classification est basée sur le temps de résistance d’un matériau à une température donnée.

La réglementation va définir le niveau de réaction et de résistance au feu. La réaction au feu est la capacité à alimenter le feu. Cet ordre va d’incombustible à facilement inflammable. Quant à la résistance au feu, il s’agit de sa capacité à résister à l’assaut du feu. Cela est dû à des performances de résistance mécanique et thermique ainsi que d’étanchéité.

Par ailleurs, il existe trois niveaux de résistance au feu, à savoir :

  • Stable au feu qui ne concerne que la résistance mécanique,
  • Pare-flamme qui associe l’étanchéité et la résistance mécanique,
  • Coupe-feu qui associe les trois performances.

La sécurité, surtout en matière d’incendie, doit être une priorité. Usez de tous les moyens pour protéger votre famille et vos biens.